Monastères

Publié le par pandora




Lors de cette première partie du voyage, nous devrions visiter différents grands monastères dans la Haute vallée de l'Indus, tous situés autour de 3500 mètres  afin de nous acclimater à l'altitude qui sera une des difficultés de ce périple et aborder l'aspect religieux-philosophique de cette région.
Je vous cite la fiche technique:

"Découverte de la haute vallée de l’Indus et des grands monastères qui la jalonnent, hauts lieux de l’histoire et du paysage ladakhis : Shey (3400 m, 15 km de Leh) et son Bouddha Shakyamuni géant. Tiksé (3400 m, 20 km de Leh) et son nouveau Maitreya Bouddha, "miniature du Potala". Hémis (3570 m, 43 km de Leh) le monastère le plus vénéré du Ladakh, abrité dans un vallon de belles roches sédimentaires. Le monastère de Phyang (3500 m, 17 km de Leh), dont la légende raconte que Kungha Tagspa (XVe siècle), Lama médecin au Tibet, a guéri à distance le roi Jamyang Namgyal atteint de la lèpre alors que tous les autres médecins avaient échoués sur place ; en échange, le roi lui offrit la terre de son choix sur laquelle Kungha Tagspa fonda une sangha (communauté religieuse) consacrée au Drikung-Kargyuk, dont dépendent aujourd’hui Phyang et Lamayuru."

 

 

 

                                                Moulins à prières

Ce sont des journées où la découverte sera aussi spirituelle puisqu'il se dégage de ces monastères une certaine solennité propice à la réflexion et à l'introspection.
J'aime ces moments où le sacré s'invite au voyage.

                                                      Rouleaux de prières

J'avais eu l'occasion d'assister à une cérémonie dans un monastère lors de mon dernier trek et certains moments dégageaient une telle intensité que j'en avais vraiment la chair de poule. Particulièrement quand les psalmodations rythmées par les cloches et les sortes de cors, pas forcémement très mélodieux d'ailleurs, ont commencé...


                               Prières dans le monastère de Pengboche
  (Khumbu)

 

Commenter cet article

Firgae 10/08/2008 16:47

À quand la conversion au bouddhisme?;o)
C´est pas moi qui vais t´en dissuader en tous cas!
Mes pensées t´accompagnent, et des bisous aussi!

Moni 09/08/2008 23:25

Quel haut lieu et comme il doit être serein. Bonnes pensées

thaddee 08/08/2008 08:39

Ah oui, ça doit prendre aux tripes ces psalmodies, cette musique discordante, au bout du monde, et si près du ciel. Quand le sacré s'invite au voyage... Quelles chaudes couleurs, un visuel si riche, on en prend plein les yeux, plein le coeur, comme tu as de la chance Pandora de pouvoir approcher ces lieux magiques et les voir de tes yeux ! Tu vois, je n'aurais pas pensé qu'une étrangère puisse être admise dans ces enceintes sacrées. C'est un peuple à l'esprit ouvert contrairement à d'autres...Merci encore de m'avoir consacré un article, j'ai pu rencontrer grâce à toi quelques blogueuses que je ne connaissais pas. Du coup je pense instaurer régulièrement des Journées Portes Ouvertes sur mon blog. Je vais lire l'article consacré à Joye, j'ai un jour de retard dans ma lecture, hier était une journée chargée ! :-)

mapie 07/08/2008 20:19

Merci de nous faire partager tout cela Pandora, c'est vraiment beau et  je dois reconnaitre que cela doit être  formidable de se retrouver baigné dans une telle atmosphère...

joye 07/08/2008 19:34

Le Bouddha dans ce temple, est-ce celui qui est gros et heureux ou celui qui est mince et sombre ?Cela me rappelle les films que j'ai vu, et les rouleaux de prières...j'ai souris quand je les ai vus, en pensant à Dieu qui doit avoir les yeux qui roulent dans sa tête pour les voir passer.Oui, je sais, tais-toi, Joye, et écoute.;-)Jour 4 sans Pandora.Snif.