Feuilleton du dimanche: La petite fille qui voulait savoir (4/5)

Publié le par pandora


Résumé des épisodes précédents
 : Amélie découvre le pays des fées en compagnie de la fée des carottes. Elle est sur le point de parler à la reine des fées en personne…

La reine des fées s’est dressée pour parler à Amélie. Elle s’appuie sur une canne dont le pommeau représente un crâne argenté. Elle porte une somptueuse robe couleur de lune ornée de pierres précieuses, assortie à l’argent de sa peau et de ses cheveux. La seule touche de couleur provient de ses yeux d’un vert éclatant qui fixent Amélie d’un air sévère. Petite et dodue, elle n’en paraît pas moins impressionnante et toute la cour retient son souffle, attendant la réaction de la reine et espérant celle de la fée des roses. L’exécutrice des Basses œuvres, toute de rose vêtue, se tient en effet à la droite de la reine. Elle porte dans son dos un grand sabre avec lequel elle découpe impitoyablement tout ce que la Reine juge bon de raccourcir (Surtout les têtes).

Paniquée, Amélie regarde la fée des carottes, elle ne sait pas comment on doit s’adresser à une reine, elle n’en a encore rencontrée aucune, mais allongée sur le sol, sa guide lui fait simplement signe de baisser les yeux. Amélie a l’impression que ses pieds pèsent des tonnes, elle ne sait pas quoi dire et sent tous les regards rivés sur elle. La reine reprend la parole :

-          Approche-toi, toi qui as fait un si long chemin pour nous parler. J’espère que la fée des carottes a été une bonne guide, elle est parfois un peu tête-en-l’air. Il est de plus en plus difficile d’être servie correctement dans ce royaume.

-          Non ma heu reine, tout va bien. Je suis vraiment très honorée que vous ayez répondu à ma lettre. J’ose à peine le dire mais j’ai failli croire que les fées n’existaient pas…

Des voix s’élèvent, horrifiées, dans l’assistance et Amélie se rend compte de sa maladresse. La fée des roses se redresse à côté de la reine, mais ce soir la reine se sent d’humeur magnanime. Elle a fait décapiter 3 fées aujourd’hui et s’est lassée pour la journée de ce type de spectacle. 

-          Tu ne manques pas d’impudence pour une petite fille, d’autres ont eu la tête coupée pour moins que cela ! Sache que nous avons quelques difficultés de communication avec le pays des enfants, en raison d’une fée des lettres de plus en plus capricieuse. Il faut certes lui reconnaitre qu’elle a une fonction très difficile et qu’elle risque régulièrement sa vie dans votre monde avec vos monstres à 4 pattes qui ne rêvent que de la croquer. Elle a d’ailleurs encore failli mourir la semaine dernière d’un bras arraché que Blanche notre fée guérisseuse a mis près d’une semaine de vos jours à faire repousser à force d’onguents et de potions magiques. Mais nous ne voudrions pas t’ennuyer avec les soucis de notre royaume, tu n’es pas venue pour cela. Tu parlais dans ton courrier d’une question que tu aimerais nous poser, quelle est-elle ?

-          C’est à propos de… 

-          Eh bien ?

Les mots semblent prisonniers de la gorge d’Amélie. Elle garde pour elle son lourd et sombre secret depuis si longtemps… De plus, alors qu’elle attendait cette rencontre avec tant d’impatience, elle se rend compte combien elle a peur de la réponse de la reine. Les fées ne savent pas mentir…

Mais la reine connait le secret d’Amélie, elle la regarde vivre depuis sa naissance comme elle suivait avant elle sa tante et sa grand-mère …

-          Je sais ce que tu veux me demander, mais c’est à toi de me poser la question si tu as vraiment envie de savoir…


La suite et fin dimanche prochain...

Publié dans textes

Commenter cet article

thaddee 28/08/2008 09:03

Alors je pose la question, quel est donc ce terrible, cet inavouable secret ? Pandora, Pandora, tu nous mets sur le grill ! En tout cas ce conte se boit comme du petit lait (malgré quelques têtes tranchées, mais on sait que les contes sont cruels et regorgent d'ogres, de vilaines sorcières et de princesses empoisonnées... :-)

mariev 26/08/2008 14:05

Je me régale! Le seul truc qui commence à m'ennuyer ... c'est ton absence, en effet! Mais, oui, tu voles presque dans les airs de nos rêves les plus chers, alors tout va bien!pfffuiittit!;)

Reine 25/08/2008 00:08

Arhg! encore une semaine à attendre et en plus Dimanche prochain je n'aurais pas d'internet car je déménage!!!! je vais mouriiiiiiiiiiir d'impatience pendant deux jours de plus!Bon ce qu'il y a de bien c'est que tu seras rentré de ton long voyage.

Martine27 24/08/2008 19:19

Le pays des fées mâtiné d'un peu d'Alice aux pays de merveilles quel joyeux mélange. Ouf plus qu'une semaine à attendre

joye 24/08/2008 16:15

Encore un dimanche !
Je garde le tout pour la semaine prochaine, en léchant les babines, comme on dit.Lundi, le 1er, c'est une fête nationale chez moi. Le Jour R...R comme retour.:-)