Trop de la chance...

Publié le par pandora

 

-          Salut maman

-          Bonjour Philaster, tu rentres déjà ?

-          Ouaip.

-          Tu ne vois pas Ambrelune ce soir ?

-          Non.

Je le regarde qui se sert un verre de lait de soja (le lait de vache est hors de prix depuis que la majeure partie des récoltes sert à fabriquer le bioéthanol plutôt que de la nourriture) comme quand il avait 10 ans…

-          Vous vous êtes disputés ?

-          Non maman, on n’est plus ensemble, c’est tout.

Plus ensemble ! Ces deux là étaient collés l’un à l’autre plus étroitement que saturne et ses anneaux, ce n’était tout simplement pas possible.

-          Mais hier encore, vous étiez là à rire ensemble…

-          Hier, c’était hier !

Dans le genre réponse laconique, Philaster tient incontestablement de son père…

-          Mais que s’est-il donc passé de si grave, vous vous êtes disputés ?

-          On a vu qu’on n’était pas faits l’un pour l’autre, c’est tout.

-          Mais vous êtes tellement complices… enfin bon je sais que je me mêle peut-être de ce qui ne me regarde pas.

Philaster se ressert un verre en me regardant d’un air goguenard :

-          Tu t’occupes TOUJOURS de ce qui ne te regarde pas maman…

-           Ce n’est absolument pas vrai. Mais là vraiment, je ne comprends pas…

Il me regarde en hésitant, peut-être va-t-il enfin me la cracher, sa valda. Allez fiston, dis-tout à ta mère …

-          … C’est parce qu’elle va déménager à l’autre bout de la ville….

-          Et ?

-          Alors, elle sera beaucoup trop loin de chez nous. Maman, si vous aviez les moyens de me payer un éthylo-scooter, nous pourrions rester ensemble, mais là, ça n’est pas possible.

-          Un éthylo-scooter ? Pourquoi pas un jerrican d’essence tant que tu y es ?  Tu sais bien que nous n’en avons pas les moyens même si nous aimerions te l’offrir. Ce genre de chose est devenu hors de prix depuis la grande crise pétrolière de 2018. Et de toute façon, tu sais combien coûte le litre de bioéthanol ? Comment te le paieras-tu ?

-          Je sais bien maman… Mais c’est à plus de deux heures en électro tramway et je ne pourrai pas faire tout ce trajet à roto-mollette pour aller la voir. Elle encore moins. Notre histoire n’a pas d’avenir. Il vaut mieux que nous nous séparions avant de trop nous attacher l’un à l’autre. Quand je pense que quand tu as rencontré papa, il venait te chercher en voiture. Une vraie voiture à essence. Vous aviez vraiment trop de la chance…

Il me lance un dernier regard et sort de la pièce d’un air désolé.

Trop de la chance ? Oui. Peut-être…

Nous n’en avions simplement pas conscience.

 

 


[Exercice d'écriture pour samedi défi sur le thème d'un futur sans essence]

Publié dans textes

Commenter cet article

Cacoune 06/10/2008 22:31

Non pas de M&M's ! On les a tous mangés hier  :o)

pandora 06/10/2008 22:57


J'ai tout mangé le chocolat...J'ai tout fumé les craven A...
http://www.dailymotion.com/relevance/search/les%2Bb%25C3%25AAtises/video/x25azw_les-betises-sabine-paturel-julien_music


Tisseuse 06/10/2008 21:51

qui a dit cependant que l'amour peut tout surmonter, même les obstacles les plus fousj'ai le souvenir d'une vieille dame qui me racontait que son "futur" gendre à 20 ans avait fait 600kms en vélosolex afin de venir voir sa fille :o)

pandora 06/10/2008 21:57



Donc ça n'était pas vraiment l'amour ;-)
Heureusement effectivement que des petits jeunes ne se laissent pas décourager si facilement quand ils aiment vraiment ;-)
Mais il fallait bien que je trouve une histoire ;-)



Jakline 06/10/2008 20:43

Dommage que la roto-mollette ne couvre pas les grandes distances!

pandora 06/10/2008 21:55


C'est un nom allambiqué pour dire vélo (roto pour tourner et mollette pour les mollets ;-))
Alors non, pas de grandes distances ;-)


Cacoune 06/10/2008 20:05

oulala c'est un sujet qui fédère, trop de com', je descends direct !Bon bah voilà t'as craché ta valda et du coup je n'ai plus faim (comment ça c'est pas plus mal!).ça me stress ce genre de considération mais tu as bien raison d'enfoncer le clou.Bon allez, je vais aller faire des bisous à ma voiture tant je le peux encore !

pandora 06/10/2008 21:53



Moi aussi j'utilise ma voiture par la force des choses, mais il y a pleins de petits gestes qu'on peut faire au quotidien sans problème ;-)
Et oui, beaucoup de comm. C'est ùmarrant comme les billets qui vous plaisnet ne sont pas forcément ceux que je prèfère, et inversement...
Celui-là c'est un peu un fond de tiroir...
Mon polar par contre, je le préfèrais de beaucoup. Comme quoi ;-)))
Et pas de M&M's ce soir ;-)



mariev 06/10/2008 19:13

mon père, ingénieur de la Marine spécialisé dans l'énergie nucléaire s'est reconverti chargé de mission au Ministère de la Recherche et de l'Industrie, puis à l'ADEME : il recevait tous les projets destinés à faire des économies d'énergie dans tous les domaines, et sélectionnait ceux qui paraissaient faisables, intéressants, pour leur attribuer des crédits (je résume, faut pas croire!)eh ben c'est très clair : du fric, y'en avait tout à coup quand le pétrole montait, mais sinon, c'était un peu la galèreainsi, les prototypes de voitures électriques existaient depuis le début des années 80, mais faute d'argent, par manque de volonté politique à long terme, elle commence tout juste à sortir ... 2008 et par le fait de volontés et d'intérêts privés ...d'ailleurs, s'il avait pu, à une époque, mon père se serait volontiers barré dans le Larzac!!et sinon, ben oui, à mort le bioéthanol, vive les changements de comportement, se ré-investir dans le voyage, le temps ...bisou;)

pandora 06/10/2008 21:50


Le tout électrique pose le problème du nucléaire...
Bref le problème des énergies alternatives est loin d'être réglè mais le prix actuel du pétrole va probablement activer certaines choses ;-)
Bisous (garantis sans polluants ;-))