Exercices de style à la Queneau...

Publié le par pandora


Je suis allée voir ce qu'étaient les
exercices de style de Queneau (je suis inculte mais je me soigne ;-) pour une consigne de fanes de carottes… 
Et ça m'a donné des idées, j'ai cuisiné de petits exercices de Queneau à la mode sep histoire d'essayer de réfléchir un peu...


Neuro-Clinique :

Poussée de type sensitif avec signe de Lhermitte et paresthésies localisées dans le membre supérieur gauche, avec fatigabilité, sans autre anomalie ni signe de localisation à l’examen clinique. Cette deuxième poussée à 5 ans signe la dissémination temporo spatiale et le diagnostic de sclérose en plaque posé jusque là à partir des critères de Mac Donald à l’IRM. Traitement par corticoïdes per os. IRM cérébrale et médullaire de contrôle programmées. Reprise du traitement interféron vivement conseillé à la patiente.


Synthétique:

Je fais une deuxième poussée, je n’aurais pas dû arrêter mon traitement. Je vais le reprendre.


Optimiste:

Une deuxième poussette à 5 ans, ce n’est quand même pas la mer à boire, en plus ce sont des tout petits fourmillements de rien du tout. Je passe les IRM comme prévu, je prends mes petites pilules et je recommence les injections vite fait en considérant tout cela comme un avertissement sans conséquence. Tout va bien.


Déni:

Ca n’est pas vraiment une poussée ces petites fourmis, c’est juste la fatigue du voyage. Je vais quand même faire ces fichues IRM et prendre ses cachetons si ça lui fait plaisir, mais s’il n’y a rien de neuf, je continuerai à vivre normalement et sans ce fichu avonex.


Laconique:

Putain fait chier! J’ai merdé.


Bon petit soldat:

J’ai arrêté le traitement et défié mon intruse sur le Shingo-La, elle n'a pas aimé. Je n’avais qu’à faire davantage profil bas… J’ai compris la leçon. Mais je ne vais pas me laisser faire, je vais d’abord me shooter à la cortisone, en cachets et si ça ne marche pas en bolus. Puis faire les IRM comme prévu. Et ensuite, je me referai ces fichues piqures, on va voir ce qu’on va voir…

Et je repars en trek l’année prochaine, c’est dit !


Auto-Réflexif:

J’avais besoin de ce break dans le traitement pour me reprendre mais aussi peut-être de cette deuxième poussée pour me rappeler que mon intruse était bien là. J’assume mon choix et je ne baisse toujours pas les bras. Je vais dégommer ces fourmis à la cortisone et reprendre mon avonex après les IRM. Je ne suis pas kamikaze, juste un peu lente à la comprenette…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Millie jolie 22/09/2008 23:14

Des bisous, du courage, des belles photos, de merveilleux souvenirs, choisir et ne plus subir, vivre ... Keep gooing on

pandora 23/09/2008 07:34



Je croque, je croque ;-))



totoche 22/09/2008 14:47

J'aime beaucoup Queneau, très réussis ces petits excercices de style. ça me fait penser à un site d'un belge qui décrivait les symptômes de la sep de façon comico-tragique (fuites urinaires, il se fait arrêter parce que obligé d'aller faire dans un bout de rue...et forcément les flics sont là...quiproquos...) bref. En tout cas continue de positiver, de rire, c'est pas les médecins et leurs grands mots qui vont te prescrire ce remède efficace pourtant!!! je t'envoie une valise de courage et de bisous à consommer sans modération!!

pandora 22/09/2008 18:02


Merci et oui je vais essayer de positiver ;-)


mariev 20/09/2008 09:24

dans chaque douleur, chaque expérience, réside un bonheurici peut-être celui de t'être écoutée, d'avoir désiré, ce qui n'est pas mince!ainsi que le dit l'un de tes commentateurs, tu es la spécialiste de comment vivre (avec) la maladie ... très important, vital même;)

pandora 20/09/2008 11:33



Oui, j'avais vraiment besoin de ce break après plusieurs années de traitement, c'est ce que je retiens même si apparemment c'était une mauvaise idée...
Merci pour tes mots ;-)



Rester-zen 20/09/2008 08:54

J'aime bien cet exercice. Très intéressant et drôle en même temps (pour ma part)... 

pandora 20/09/2008 11:26


Oui, les exercices de Queneau sont très amusants ;-)


pat la fourmi 20/09/2008 07:50

Psychoculpabilisante:voilà j'en étais sûre, je suis punie, je n'aurais jamais du le laisser tomber ce traitement et puis quelle idée de partir en treck, je suis malade, j'aurais du rester me reposer à la maison devant la télé, ça m'apprendra à ne pas écouter mon neurologue, de toutes manières je suis nulle, je ne fais jamais les choses comme il faut......tu veux que je continues longtemps encore comme ça? ;-)allez je préfère celle-là:Positive:J'ai arrêté mon traitement parce que c'était mieux pour moi à l'instant où je l'ai décidé. ça m'a permis de prendre les choses du bon côté et de vivre pleinement ce treck tibétain, ce qui n'aurait pas été possible avec ces piqûres dans le sac.Cette "poussette" n'est pas si difficile à vivre et grâce à elle je vais recommencer à me soigner.Je vais bien, tout va bien et tout ira pour le mieux, même dans 15 ans!biz stylées!

pandora 20/09/2008 08:03


Ok Ok Pat, non surtout n'en jetes plus (et ne me donne pas d'idée, je n'ai jamais penser à me culpabiliser d'être partie en trek ;-))
On va retenir la version positive, elle me plait bien ;-))
Merci à toi