Une page se tourne tandis qu’une nouvelle page s’écrit…

Publié le par pandora



Je sentais monter ce besoin en moi depuis quelques semaines, un besoin qui devenait viscéral en s’exprimant à la façon d’un mal de ventre mais que je laissais grandir pour réfléchir encore et parce qu’y répondre changerait beaucoup de choses.

Moi qui ai pour vilaine habitude de vivre beaucoup par procuration, me projetant dans des fantasmes que je m’invente comme ces histoires que j’écris, réfléchissant et imaginant des choses plutôt que de les vivre parce que c’est plus confortable et moins dangereux, je me suis cette fois lancée dans une nouvelle aventure qui me tente depuis quelque temps. Ecrire un livre.

Un projet qui a mûri doucement puisqu’il s’agissait aussi et d’abord de définir ce vers quoi je voulais aller, et mon imagination actuellement plutôt débridée et débordante me laissait pas mal de possibilités. J’ai pourtant choisi de rester dans le réel, parce que j’ai encore beaucoup à dire et à écrire sur l’histoire que je vis avec mon intruse et que je pense et j’espère que ce travail d’écriture spécifique pourra enfin m’aider à l’accepter. Parce que cela me permettra aussi de voir comment cela se passe, de me faire « la main ». Parce que j’en ai encore besoin surtout puisque nous n’en avons pas fini de notre histoire mouvementée l’une avec l’autre alors que nous allons bientôt fêter nos noces de bois.

Mais un projet qui me faisait peur en même temps puisque pour moi, une fois commencé il me faudra aller au bout, même si c’est fastidieux, même si c’est douloureux, même si cela ressemblera davantage à du travail qu’au plaisir que j’ai à écrire ces billets, petits ou grands, qui alimentent mon blog. Un engagement tout sauf anodin que je prends vis-à-vis de moi-même et un nouveau défi que je me lance. Vaincre ce perfectionnisme qui me fait sans arrêt reporter par peur de ne pas faire assez bien mais qui aboutit au résultat de ne rien faire. Vaincre cette peur aussi que le résultat final ne soit pas à la hauteur de mes espérances et être prête à l'assumer comme je me sentais prête au départ du trek pour le Zanskar à ne pas aller au bout mais faire autre chose. Je pense qu’actuellement j’en ai tellement besoin que ce travail d’écriture, de réflexion et d’autoréflexion me sera éminemment profitable, quoi qu’il se passe et quoi qu'il en advienne.

C’est ce qui m’a permis d'oser me lancer, enfin. C’était hier matin. Le début de ma stylothérapie.

J’ai donc créé sur le disque dur de mon ordinateur un dossier "roman" et simplement ouvert une page word pour y écrire la première page de ce qui sera le début du livre de mon histoire avec mon intruse. Je me suis sentie très émue parce qu’au-delà du geste, ce moment était très symbolique et fort pour moi. Il représente la cristallisation de ces mois où j’ai trouvé refuge dans l’écriture. De cette décision que j’ai prise il y a bientôt une année d’ouvrir ce blog et d’y mettre des poèmes puis des textes pour être lue. La cristallisation de cette discipline quotidienne d’écriture que je fais pour vous, mais surtout pour moi. De cette confiance en moi que vous m’avez donnée parce que vous êtes quelques uns à aimer ma façon d'écrire, dont mes très proches dont l’avis m’est si précieux. Et peut-être la suite logique d’un témoignage que j’ai osé faire pour le magazine faire face sep de l’APF, un témoignage que je voulais plein d’espoir par rapport à ces voyages extraordinaire que j’ai la chance de vivre grâce ou malgré la sep, de cette écriture que j’ai découverte à cause d’elle.

Le moment était important parce qu’en écrivant cette première page, je tourne une page du livre de ma vie. Je décide de passer du rêve à la réalité et d'écrire "mon" livre. Je vis mon rêve même si cela implique de me replonger dans des moments douloureux, moi pour qui la fuite, donc l'oubli, est le principal mécanisme de défense.

Mais toute médaille a son revers.
Il est encore trop tôt pour dire si cela changera quelque chose au niveau du blog, je n’ai pas encore idée du temps que cela prendra. Je me suis fixée comme objectif l’écriture de quelques pages par jour, j’essaierai de continuer à écrire d’autres choses, peut-être moins souvent, de continuer à venir vous voir, peut-être moins souvent aussi. Je ne sais pas encore l’investissement que cela représentera pour moi et les conséquences éventuelles que je devrai en tirer. Ce que je sais c’est que j’ai besoin d’échanger avec vous et de vous retrouver au travers de vos blogs et de vos commentaires, et qu’il n’est donc pas question pour moi d'arrêter mon blog. D'autres blogueurs écrivent par ailleurs. Mais j'y consacrerai probablement moins de temps que ce que je le fais actuellement. Parce que les journées ne font que 24 heures.

J'ai beaucoup hésité à mettre en ligne ce billet dès aujourd'hui, parce que c'est tout frais et que je fête à la fin du mois le premier anniversaire de ce blog où ce billet aurait pu s'inscrire, mais vous en parler renforce encore cet engagement que je prends et m'interdit désormais de me défiler. C'est parti et bien parti...

Publié dans Scènes de vraie vie

Commenter cet article

ddlaplume 15/10/2008 06:32

   Bonjour Pandora,            Ton projet de roman est un nouveau défi que tu mèneras avec succès, j'en suis convaincu. Alors, n'hésites pas à te jetter à l'eau...enfin, dans l'encre, car ta plume est d'une grande finesse, surtout si ton inspiration est vive.            Tu consacreras moins de temps à tes fidèles lecteurs de ton charmant domaine, mais nous te pardonnons d'avance, sachant que nous aurons un livre à lire.            Bises.            dédé.           
 
 

pandora 15/10/2008 07:47


Bonjour Dédé,
Je ne sais pas ce que ça donnera, ce que je sais c'est que cela ne fait que 3 jours que j'y travaille et que c'est éminemment douloureux. Bien plus que je ne l'imaginais...


Reine 14/10/2008 19:39

Alors là pandora, je n'ai qu'un mot à dire et c'est: bravo. Tu as le talent, tu as l'envie, et je te sens suffisament persévérante pour mener ce projet à bien. En tout cas, je te souhaite bonne chance j'espère que cette aventure t'apportera plus de joie que de peine car j'imagine que revivre des moments difficiles de ta maladie sera dur.

pandora 14/10/2008 20:10


Merci Reine, on verra où tout cela me mène ;-)


nina de zio peppino 14/10/2008 11:59

Tu es très courageuse et je suis certaine qu'avec ton "expérience"personnelle, tu vas trouver des choses très passionnantes à dire. Je viens de lire cette annonce et j'avais envie que cela continue encore…bon signe!!!!!! Bravo ma belle et je vais suivre cette nouvelle aventure de très près!

pandora 14/10/2008 17:36


Je ne pense pas que ça sera passionnant, mais ça me sera utile ;-)
Merrci Nina


Noëlle 14/10/2008 10:46

Et bien,comme pour toute naissance,je te dis"félicitations"! c'est du fond du coeur,parce que ta décision sera riche en émotions tres certainement.Et qu'elle t'apportera bcp de joie!c'est un grand projet...mène le à bien et surtout fais toi plaisir.BISES

pandora 14/10/2008 17:35


bises ;-)


captaine lili 13/10/2008 21:58

J'ai trop de choses à dire, ça déborde et les mots s'envolent ! Parce qu'évidemment, en tant que fille ayant édité son "récit de vie", ça me parle ta note ! Et je peux dire que j'aime ton approche, ta démarche. Je te souhaite que ce travail t'apporte ce que mon livre m'a apporté (et m'apporte).

pandora 13/10/2008 22:04


Je me le souhaite aussi ;-)
Mais je suis sûre que cela me fera avancer... au moins un peu ;-)