L'ascension du Ol Doinyo Lengaï, montagne sacrée des masais (1)

Publié le par pandora



Voir chez Rester Zen la bande annonce d’un film tourné sur les bords du Lac Natron en Tanzanie a fait remonter en moi énormément de bons souvenirs sur mon séjour là-bas. Et donné envie de vous en parler, vous qui aimez les histoires de voyage ;-)

Après qu’on m’a diagnostiqué mon intruse fin 2003, j’ai ressenti comme un sentiment d’urgence à faire les treks dont je rêvais avant d’être trop handicapée pour cela et j’ai enchainé les voyages à un rythme intense. Je partais ainsi en Tanzanie moins de 5 mois après mon trek dans la région des Anapurnas et ma rencontre avec le bouddhisme et ce magnifique Himalaya.

Un de mes vieux amis rêvait de gravir le Kilimandjaro et nous sommes donc partis ensemble pour cette aventure (et c’en était une) en accomplissant un rêve d’enfant la deuxième semaine du voyage : un safari. Des moments forts et magiques où l’on découvre tous les animaux de nos livres d’enfant en conditions réelles (et peut-être le prétexte à un futur autre billet ;-))

J’ai envie aujourd'hui de vous parler de l’ascension du Mont Lengaï, un volcan encore actif. Plutôt éruptif lors de mon voyage en 2004, il est devenu explosif en 2007 et il n'est actuellement plus possible d'y grimper (une video ici). Un moment fort alliant le sacré  puisque Ol Doinyo Lengaï  est la montagne sacrée des Massai, l’aventure avec ce volcan actif d’où sortent régulièrement des coulées de lave et le magique avec la vue qu’on nous annonce magnifique sur la Rift Valley.




 
Nous partons du campement en fin de nuit pour arriver au pied du volcan autour de minuit et débuter la marche en profitant de la fraicheur, très relative, de la nuit. Mais surtout pour pouvoir assister depuis le sommet au lever du soleil sur la Rift Valley. Mais pour cela il nous faudra monter une pente souvent très raide faite de cendre glissante vers le bas et de lave durcie et coupante vers le haut de l’ascension pendant près de 5 heures et sur 1500 mètres de dénivelé. Une pente qui avoisine souvent  les 45° et sur laquelle nous sommes parfois à 4 pattes pour avancer. Une pente où il me faut mettre en œuvre toute ma volonté pour ne pas renoncer, comme certains d’entre nous, parce que je veux aller au bout et qu’après tout j’ai gravi le Kilimandjaro quelques jours auparavant. La montée est difficile mais j’arrive en haut alors que le soleil n’est pas encore levé mais qu’une lumière blanche éclaire déjà le sommet de la montagne. Si certaines coulées de lave récentes sont encore chaudes, il fait assez froid au sommet et je suis heureuse d’avoir mon gore tex pour me protéger du vent. Nous nous approchons d’ouvertures donnant sur le fond du volcan d’où s’échappent des fumées blanches, ces ouvertures dans lesquels les massais sacrifient au Dieu Engaï l’animal, souvent une chèvre qu’ils ont monté au sommet du volcan.




Une ambiance lunaire et irréelle dans laquelle nous attendons que le soleil se lève pour assister alors au spectacle magnifique de la vie qui renait chaque matin en éclairant la Rift Valley dont les plissures nous apparaissent de là-haut comme celle d’un tissu précieux. Les couleurs passent du bleu au rouge et au rose avant de redonner sa couleur grise à la lave.  La vue est magnifique et l’émotion est palpable, le spectacle se mérite mais c’est proprement féérique.


 

 (la suite et fin à 14 heures)

Commenter cet article

Rester-zen 11/11/2008 08:38

Ca donne vraiment de voir ce film. Très belle photo...

pandora 11/11/2008 20:45


Merci à toi de m'avoir permis de les ressortir ;-)


ddlaplume 10/11/2008 06:35

  Bonjour Pandora,           Sans te brûler les ailes, tu joues comme Icare, a te rapprocher du soleil, en montant sur les cîmes; là où, même le feu des entrailles de la terre te rejoint, et passe sa langue géante et fumante, sur les pentes volcanique du Mont Lengaï.           La récompense de l'effort est offerte au petit matin. lorsque le ciel en entier, s'enfflamme de couleurs orangées, pour éblouir tes yeux de cette vue féérique.           Bises.           dédé.

pandora 10/11/2008 11:49


Bonjour Dédé, oui, je me rapproche du soleil ou peut-être est-ce du ciel ;-))
La récompense magistrale a été au rendez-vous, magique et fantastique et tu verras cet après midi et demain qu'il y a eu beaucoup plus de couleurs que l'orange ;-)
Bonne journée à toi ;-)


mariev 09/11/2008 20:28

je suis juste sans voix, transportée ailleurs ...

pandora 09/11/2008 21:02


Ne dis rien alors ;-)


joye 09/11/2008 16:11

Merci de nous permettre de t'accompagner si facilement.

pandora 09/11/2008 17:20


C'est un plaisir ;-)


Reine 09/11/2008 14:07

La fée des agrumes m'a volé mon commentaire:-))))Tes photos sont magnifiques surtout la dernière.

pandora 09/11/2008 14:55


La vilaine ;-)))