La porte de la sérénité

Publié le par pandora

Un exercice pour Kaléidoplumes qui consistait à utiliser sa plumimage (photo d'illustration) pour écrire un texte le plus « autobiographique possible »









J'avais choisi de partir au Népal parce que c'est la destination mythique de tout trekkeur. Je rêvais de sommets, de rencontres et de paysages magnifiques. Je partais pour relever un défi et assouvir un désir.

La vie en a décidé autrement.

L'irruption de mon intruse une semaine avant le départ a tout changé, et particulièrement le sens de ce voyage. Il n'était plus question de dépassement de soi, le ciel m'était tombé sur la tête et tous mes projets en étaient bouleversés. Je suis partie en état de choc. Je ne réalisais plus un rêve mais je vivais un cauchemar. Dans un cadre magnifique.

J'y ai pourtant trouvé une sérénité à laquelle je ne croyais plus. Le calme et le rythme hypnotique de la marche m'ont permis de me rassembler et d'absorber le choc. Les sourires et les namaste des enfants que je croisais, mais aussi la misère dans les rues de Katmandu m'ont rappelé que la vie était faite de bonheurs et d'épreuves pour tous.  Le bruissement des drapeaux (lungtas ) et le roulement des moulins à prières m'ont apaisée.

Alors que je ne croyais plus en un Dieu qui m'abandonnait ainsi, je rencontrais le bouddhisme que je ne considérais pas comme une religion mais comme une philosophie. Et je retrouvais l'espoir.

Quand je pense au Népal, j'inspire un grand coup en souvenir des sommets et des grands espaces. Puis je ferme les yeux pour laisser venir les images et me laisser gagner par la paix.

Cette photo suffit à m'y transporter comme une sorte de porte vers la sérénité.

Tout comme l'écriture. J'en ai donc fait ma plumimage.


Commenter cet article

Vanina 30/03/2009 19:28

OKi, je note.MerciSourireVanina

pandora 31/03/2009 07:24





Vanina 30/03/2009 18:32

J'ai un contact dans le Nord pour faire des essais afin d'adapter une selle à mon handicap... L'idée de remonter ne me quitte pas!Tu as raison, il y a différentes façon de "s'évader".SourireVanina

pandora 30/03/2009 18:45


La médecin en question est le docteur Wiertlewski neurologue (ou peut-être rééducatrice fonctionnelle ) à l'hôpital Guillaume et René Laennec et apparemment elle fait
aussi de l'équitation.
Elle a parlé des selles adaptées et de plusieurs personnes paraplégiques qu'elle suivait et
qui montaient à cheval


Bigornette 27/03/2009 18:09

j'imagine ton choc, puis la suite, le voyage, une sorte de sérénité retrouvée, un pays qui me fait rêver...... je te fais des gros bisous... je n'ai pas le temps de lire la longue histoire plus haut...peut-être un autre jour ?... Bonne soirée Pandora...

pandora 30/03/2009 11:51


Je ne suis pas sure d'avoir réussi à redevenir sereine, mais au moins un peu apaisée
Bonne semaine Birgornette


Vanina 27/03/2009 16:39

Très beau texte qui fusionne voyage et vie intérieure.Pour ma part, depuis mon plus jeune âge, je rêve d'aller au Tibet...SourireVanina (qui n'est pas une grande voyageuse!)

pandora 30/03/2009 11:50


Les voyages, et particulièrement ceux dans l'Himalaya (mais j'aime aussi beaucoup l'Afrique moins sereine mais davantage débordante d'une énergie plus désordonnée) me
font un bien énorme, tout comme certains peut-être s'évadent au travars de la pratique de l'équitation.
Une neurologue lilloise parlait justement d'équitation et de selles adaptées ou d'atelage pour les personnes atteintes de sep ce we lors de la journée de l'ARSEP, il semble qu'ils soient assez
dynamique sur ce thème dans le Nord
Pandora (qui ne connait rien au cheval sinon le premier lumbago qu'elle a expérimenté sur une chute sourire)


ddlaplume 26/03/2009 18:20

Bonsoir Pandora,    Lorsque tes pensées s'élèvent du côté des hauts sommets, ceux-ci t'apportent des images de paix.    "plumimage" est un fort joli mot qui porte une positive réflexion de ta part.    Bises.    dédé.

pandora 26/03/2009 23:42


Bonsoir Dédé, le terme de plumimage est celui donné par kaléidoplume, je n'y suis (hélas) pour rien ;-)
Bises