Le vol de couleurs

Publié le par pandora

Un exercice pour les Impromptus littéraires sur le thèmes de 5 couleurs ou plus et l'occasion pour moi de redonner vie à Diskromion, mon apprenti archimage daltonien ;-)




C’est la panique dans le Royaume au point que le Roi Bastiléus en personne est venu sur l’Ile de Farnean pour demander de l’aide à mon Maitre, le Grand Archimage Balthus. Les couleurs disparaissent en effet les unes après les autres.

Tout a commencé par le bleu du ciel. Au départ, personne ne s’en est vraiment inquiété et on a mis la grisaille permanente sur le compte d’un hiver qui tirait en longueur. Puis le jaune des dorures s’est terni et a disparu. Nous étions alors en pleine guerre avec les Gobelins et l’or était plutôt rare, on avait d’ailleurs dû faire fondre pas mal des décors fastueux du palais royal pour participer à l’effort de guerre. Mais quand la situation s’est arrangée, il a bien fallu se rendre à l’évidence, l’or avait disparu. Nous avons ensuite mis beaucoup de temps à constater la disparition du vert puisque cette couleur est interdite depuis que notre chère Reine Amagrine y est devenue allergique. L’ensorceleuse des Amazones l’a maudite sur cinq générations après avoir perdu aux Petits Chevaux (Tout le monde sait pourtant combien elle est mauvaise joueuse à ce stupide jeu, mais la Reine refusait de la laisser gagner…). Les femmes causeront la chute de notre Royaume !


Et maintenant, cette disparition du rouge alors que le Roi s’apprêtait à revêtir son habit de cérémonie pour recevoir l’ambassadeur des Elfes jaunes. Quel désordre à la cour et que de têtes sacrifiées pour rien. Ce n’était ni la faute de la blanchisseuse, ni celle de la lingère, l’intendant du Roi qui a mené l’enquête s’en est finalement rendu compte. Mais il était trop tard pour utiliser un sort de capitation, elles n’ont hélas pu être ramenées à la vie. Victimes collatérales comme on dit. Tous les rouges avaient disparu, les rubis de la couronne s’étaient transformés en vulgaires cristaux de verre et même les yeux du redoutable Magnus Explosus, le chef de la Garde Royale, ne flamboyaient plus lors de ses colères pourtant légendaires.

Il fallait se rendre à l’évidence, un voleur se livrait à une méticuleuse rapine qui allait rendre notre contrée monochrome et inhospitalière. Nous ne voulions pas être les héros d’un texte en noir et blanc. Enfin moi, ça ne me dérangeait pas vraiment, j’ai un trouble de la vision des couleurs qui m’a valu mon nom de Diskromion et qui a aussi failli causer la chute de notre royaume (je suis maintenant dispensé de la préparation des potions et spécialisé dans les sortilèges). Mais cela dérangeait mon Maitre et le rendait alors irritable. Et un Maitre irritable se retourne toujours contre son apprenti « Ton Maitre tu vénéreras, ou en grenouille il te changera » (premier précepte de l’aspirant archimage).

Je devais donc absolument faire quelque chose si je ne voulais pas être envoyé arracher une dent à un basilic géant ou chercher de la poudre d’archer squelette dans les catacombes de la redoutée Ile de Kicifrotesipik. Après avoir discrètement écouté l’entrevue entre mon Maitre et le Roi (un bon apprenti archimage a toujours une potion d’invisibilité qui traine dans la poche de sa robe), je décidai de m’en occuper avant que mon Maitre ne s’en charge lui-même à sa façon. Toujours sous l’effet du breuvage magique, je me rendis incognito dans la pièce interdite pour poser une question à la (Jean)Pierre du Futur. Je choisis l’option « coup de fil à un ami » (le public répondait toujours de travers et je ne disposais pas d’assez d’informations pour m’en sortir avec le 50-50) et j’appelai Elisabeth T., une amie d’un autre monde qui lit l’avenir dans les étoiles.

En fait, le fond de l’affaire était à la fois simple et triste. La Fée Mélancolie broyait du noir depuis quelques semaines et elle était tellement désespérée que les couleurs du Royaume disparaissaient les unes après les autres. Alors je me suis chargé de lui remonter un peu le moral… Et les couleurs sont revenues. Mission accomplie…

Enfin, il y a juste un petit problème !

Il semblerait que la Fée nage un peu trop dans le bonheur. Le ciel, les pièces d’or, l’herbe, la robe du roi … Tout est rose. Et notre Roi Bastiléus n’aime pas ça, mais pas ça du tout !

Pour Mariev (et pour moi ;-))

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Enriqueta 05/04/2009 18:17

Jamais content celui-là!

pandora 06/04/2009 18:43


Le Roi Balthéus est sévère mais juste ;-)
Mais il n'aime pas le rose !


Oxygène 02/04/2009 23:52

Tu as raison Pandora... Je viens de te relire et je constate que c'est ma culture "HarryPotteresque" qui m'a fait commettre ce lapsus...

pandora 03/04/2009 08:32


Il n'y a pas de problème, d'autant que je ne sais où me procurer ni l'une, ni l'autre :-)


Oxygène 02/04/2009 22:31

Quelle imagination Pandora ! Adéfaut de faire disparaître les couleurs (ce qui serait tout de même dommage) je veux bien t'emprunter la cape d'invisibilité. Ça peut toujours servir.... Quant à la vidéo, je me rappelle bien cette pub, assez originale, il faut l'avouer.Bonne soirée Pandora !

pandora 02/04/2009 22:58


C'est parce que j'adore la fantasy ;-)
Mais attention oygène, c'est une potion et non une cape d'invisibilité, la cape c'est dans Harry Potter.
Bonne soirée à toi Oxygène


mariev 02/04/2009 14:47

génial!!!!!!!!!!!j'ai bien ri, je me suis régalée des jeux de mots, des personnages anachroniques, du sort de capitation, toussa!mais ... es-tu sûre que Kodak n'était pas dans le coup (souviens-toi, leur pub des années 80, "le voleur de couleurs") ??;)

pandora 02/04/2009 16:50


Merci beaucoup, Diskromion est un des mes personnages récurrents, comme Mordikus ;-)
J'aimais aussi beaucoup cette publicité alors je la rajoute en bonus ;-)


Tisseuse 02/04/2009 10:02

tu le sais, je suis fan de cet apprenti là !

pandora 02/04/2009 13:57


Oui, j'ai été ravie de le sortir de son tiroir à l'occasion de cette consigne ;-)