Mysterio de printemps (1/2)

Publié le par pandora

Voici donc comme annoncé, la première partie du mystério proposé par Enriqueta :

"Le Mercredi 15 Avril 2009 je reçois une lettre sans indication particulière qui contient un billet de train pour le lendemain le Jeudi 16 Avril au départ de la ville où j'habite à destination de Paris (ou au départ de Paris à destination de "où vous voulez"). Le train part à 16h16. J'ai environ 24 heures pour me décider.

Vais-je y aller? Si j'y vais que se passera-t-il? Qui m'a envoyé le billet? Dans quel but? Si je n'y vais pas, vais-je le regretter?"


Quand comme moi,  on fait tout pour rester le plus discret possible parce qu'on a choisi de disparaitre sans laisser d'adresse, recevoir une lettre dans sa planque censée être secrète ne laisse pas présager de bonnes nouvelles, en général.

Si l'enveloppe ne portait pas de timbre, elle était en revanche bien à mon nom (le vrai, pas celui qui figure sur la boite dans la fente de laquelle elle a été insérée). Autant dire que j'hésitais beaucoup à l'ouvrir, et que j'ai été à la fois surpris et rassuré de voir qu'elle n'annonçait pas de menace particulière ou ne contenait de poudre suspecte évocatrice d'anthrax. Juste un billet de train pour Paris qui partait  le lendemain 16 Avril à 16h16.

J'ignorais qu'il y avait un train direct pour Paris depuis le trou où je me terrais, mais il faut reconnaitre que je me déplace peu par ce moyen. Pourquoi prendre les transports en commun quand il y a tellement de voitures qui attendent qu'on leur fasse voir du pays en les empruntant à leur propriétaire trop casanier?

Je n'avais rien de prévu de spécial pour le lendemain, et j'étais un artisan indépendant qui gagnait ma vie, au rythme que je me fixais moi-même, à coups d'arnaques et de petites escroqueries pas bien méchantes mais très rémunératrices. J'étais aussi très curieux de nature, et le provincial que j'étais avait toujours rêvé de monter à la capitale. Je n'avais jamais vu la Tour Eiffel et j'avais la possibilité d'y aller sans truander quiconque, cela faisait partie de ces occasions à saisir, ce que je fis sans hésitation.

J'étais donc sur le quai de gare le lendemain à 16h16, restant sur mes gardes au cas où ce serait une mauvaise blague des flics -même s'ils n'étaient pas particulièrement réputés pour leur sens de l'humour- S'ils connaissaient ma planque, il leur était beaucoup plus facile de monter m'épingler dans mon lit que de m'offrir un billet. Le quai était complètement désert. Bien que n'ayant pas l'habitude des trains, quand il arriva, je lui trouvais un air bizarre, un peu suranné, et très court avec un seul wagon accroché à la locomotive. Un homme en livrée bleu marine déroula un tapis rouge quand je m'approchais. La place indiquée sur mon billet était au numéro seize et je ne fus pas vraiment surpris de constater que la voiture portait elle aussi ce numéro. Je n'eus pas le temps d'y réfléchir davantage puisque l'homme en livrée m'accueillit par mon nom en m'invitant à monter. Tout cela était vraiment très bizarre. Je m'exécutais pourtant.

Il me conduisit dans un compartiment comportant deux sièges noirs d'allure très confortable se faisant face, séparés par une table que je devinais en bois précieux (et pour ce genre de choses, ce n'est pas à un singe comme moi que l'on apprend à faire des grimaces). Il m'invita à m'asseoir en me demandant si je souhaitais boire quelque chose tandis que le train commençait à avancer. Je lui commandais un martini en lui disant que ce devait être un train spécial pour être aussi luxueux et confortable. Il acquiesça en me souriant étrangement et partit me chercher ma boisson qu'il me déposa sur la petite table. La petite olive verte oscillait dans le liquide au rythme du train. Le compartiment sentait bon le vieux cuir et l'odeur de tabac à pipe, et on entendait en fond sonore de la musique douce jouée au piano. Le mouvement de roulis me berçait et je me sentais particulièrement calme et détendu. Je m'endormis sans même m'en rendre compte.

En fait de voyage en train, je pense qu'il serait plus juste de parler de voyage onirique. Je me rendais bien compte que je dormais, mais l'homme en livrée était toujours là. Beaucoup moins serviable

-          Vous savez pourquoi vous êtes là ?

-          Oui, pour aller à Paris

-          Rien d'autre ?

-          Pour aller voir la Tour Eiffel

-          Rien d'autre ?

-          Ecoutez, vous étiez plus sympathique tout à l'heure. Laissez moi dormir tranquille, vous me fatiguez avec vos questions...

-          Vous dormez, donc vous vous reposez !

-          Non, je vous dis que vous me fatiguez. Resservez moi donc un martini...

-          Certainement pas pendant ma pause !

-          Mais alors pourquoi m'empêchez-vous de rêver tranquille ?

-          Regardez votre billet, et je vous laisse à vos rêves

Pressé de me débarrasser du gêneur, je sortais mon billet de train.

-          Je le regarde, et alors ?

-          Vous ne remarquez rien de particulier ?

-          Non, c'est un billet de train...

-          Et la date qui y figure ?

-          Le 16 avril....

-          La date ? Lisez !

-          Ce n'est pas possible...

-          Enfin, vous voyez ce qui cloche !

Bien sûr que ça me paraissait bizarre, d'autant que cette date n'apparaissait pas hier, j'en étais sûr au point d'y mettre ma main à couper. Et le pickpocket que je suis, à mes heures perdues, ne la mettrais pas en jeu s'il n'était pas sûr de lui. Mais pas plus bizarre finalement que ce train et cette conversation pendant mon sommeil...

-          Qu'est-ce qui se passe exactement ? C'est un voyage dans le temps que vous me proposez ?

-          Non, nous vous l'avons proposé mais vous êtes monté dans le train donc vous l'avez accepté. Le voyage aura bien lieu... Faites de beaux rêves, une rude journée vous attend.

Je pensais à le rattraper pour lui demander des explications mais j'avais l'impression de peser très lourd, trop lourd... Je m'endormais à nouveau.


( à suivre ici (clic) )

Commenter cet article

Oxygene 18/04/2009 23:24

Super passionnant de début d'histoire ! Quelle imagination ! J'adore !Allez, à plus tard Pandora je vais cliquer pour lire la suite que je suis impatiente de découvrir. Bisous ! 

pandora 19/04/2009 09:24


Je suis heureuse que ça te plaise ;-)


fabienne 18/04/2009 17:25

allez Pandora, un p'ti effort pour nous?

pandora 19/04/2009 09:19


L'effort est en ligne ;-)


Martine27 17/04/2009 18:56

C'est pas sympa de nous laisser le bec dans l'eau, allez, allez au boulot !

pandora 18/04/2009 11:09


Ayé ;-)


Abeilles50 17/04/2009 09:05

Bonjour,Histoire mystérieuse... lolMais tu nous laisses sur notre faim... la suite... vite... le train va arriver en gare ! lolBizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz 

pandora 18/04/2009 11:08


Le train est arrivé, ça y est ;-)


scoobydu41 17/04/2009 09:03

ta participation tient du policier, bravo à toi

pandora 18/04/2009 11:07


Oui, un genre que j'aime beaucoup. Merci ;-)