Différence

Publié le par pandora


Un enfant s'approche et regarde les jeux vidéos étalés sur la table. Je lui donne une douzaine d'années, mais son âge est difficile à déterminer. Il est amateur de jeux de course de voiture, mais il n'en reste plus. Un autre jeu peut-être ? Il hésite, réfléchit. Ses parents qui n'y connaissent pas grand chose le laissent faire, juste un peu impatients de continuer vers les autres stands.


C'est un enfant comme ceux qui se sont succédé tout au long de la journée dans cette brocante de village. Certains cherchaient des jeux de guerre, d'autres des jeux de rôle. Certains ne cherchaient rien de particulier. Quelques filles cherchaient des jeux de filles, formatées. Déjà !


C'est un enfant aux traits déformés : une grosse tête, une dentition irrégulière et clairsemée, des cicatrices encore rosées sur le visage. Son visage m'évoque tristement Elephant man. Je m'applique à le regarder sans le dévisager. Difficile exercice. Je fais comme avec les autres malgré la peine que je ressens pour lui, pour cette enfance qu'on lui a volée, les moqueries cruelles que j'imagine. Je lui décris les jeux qui restent, ceux que j'ai particulièrement aimés, ceux qui pourraient lui plaire. Il réfléchit encore, regarde sa mère qui hausse les épaules, me sourit hésitant.


Un enfant comme les autres.




Commenter cet article

mariev 05/06/2009 18:20

désolée, je n'arrive pas à commenter ... en fait, ça part dans tous les sens dans ma tête ...parce que si seulement ma soeur parlait ... déjà ... ça, c'est énorme, énorme!!(attention, ce n'est pas de la rancoeur envers les enfants de la vidéo, ou de la "jalousie" ... mais du coup, j'ai du mal à réfléchir objectivement, forcément);)

pandora 06/06/2009 15:07


Ben heu, les commentaires sont toujours facultatifs ;-)
Et je comprends


captainelili 05/06/2009 16:17

Le plus beau cadeau à lui faire, c'est ces mots : "un enfant comme les autres".

pandora 06/06/2009 15:06


Il ne s'agissait pas de lui faire un cadeau, mais oui, je pense que ça aurait été le cas ;-)


Thierry+Benquey 05/06/2009 10:18

A ignorer nos enfants, nous ignorons notre avenir et qu'est-ce qu'un peuple sans avenir.AmitiéThierry

pandora 06/06/2009 15:04


A méditer en cette veille de fête des mères ;-)



Ad'a 04/06/2009 23:26

Je donne une dizaine d'annéeJ'emprunte six saisonsEt je retiens cinq...Ad'a

pandora 05/06/2009 07:58


Et le compte est bon
;-)


fabienne 04/06/2009 22:16

le regard des autres! terrible, implaccable, méprisant, questionnant, plein de dégout...quand mon fils a été amputé de ses deux jambes c'est ce qui le génait le plus, me génait le plus...Article magnifique et vidéo éloquente... 

pandora 05/06/2009 07:58


Oui, ces regards que tu décris doivent être terribles...