Ladakh 2009: J - 50

Publié le par pandora

Comme l'année dernière à la même époque, nous nous sommes retrouvés avec des amis marcheurs pour un week end de randonnée avec nuits en ferme auberge pour être au plus près des montagnes.



Et Isa, une des groupettiste du Zanskar 2008 est venue se rajouter à notre groupe, ce qui m'a permis de la revoir avant que nous ne repartions ensemble cet été pour le Ladakh 2009. Les photos sont d'elle (Mon appareil photo est en réparation, maintenant que j'ai retrouvé la garantie, et j'espère le récupérer avant le départ ;-))

Arrivés le vendredi soir, nous avons savouré les produits locaux au point de nous lancer dans une petite marche digestive nocturne. L'hébergement est très confortable même si le fait d'être cinq dans la même chambre a un petit côté colonie de vacances plutôt amusant.

Samedi, nous commençons à marcher vers 9h30. La météo n'est heureusement pas aussi mauvaise qu'attendue et nous marchons par un temps idéal, ni trop chaud en l'absence de soleil, ni trop froid.

 






Nous avançons dans des paysages magnifiques, montant et descendant au gré des monts et des cols. Nous avons alors la surprise de découvrir de drôles de drapeaux de prières :


Qui nous en rappellent d'autres, comme une sorte de clin d'oeil du destin :



Et nous poursuivons notre randonnée avec une pause sandwich agrémentée d'une bonne petite bouteille. Les paysages se succèdent et les jambes deviennent plus lourdes, nous descendons beaucoup alors que l'heure tourne: nous approchons de 16h30 et la ferme auberge est en haut, à plus de 1000 mètres d'altitude.
Les sourires des garçons du groupe se font plus crispés, et les remarques des filles plus acerbes, nous perdons tout sens de l'humour quand notre guide du jour nous annonce qu'après plus de 6 heures de marche, il nous reste encore 700 mètres à remonter pour rejoindre le refuge. Le petit vin de groseille, bu au village du bas dans une dernière pause ne nous rendra qu'incomplètement le sourire, d'autant que le guide paye la tournée pour se faire pardonner par avance, ce qui n'a rien de rassurant !

                                                  


La pluie nous cueille en pleine montée et je commence à vraiment souffrir quand nous passons en forêt sur des sentiers aux pentes raides et irrégulières, jonchées de racines qu'il me faut enjamber par de grands pas qui me cassent le rythme et les jambes. Mes kilos me pèsent, comme j'en ai trop bien l'habitude. Je serre les dents et ferme la marche, le groupetto zanskarien se reforme en duo et nous arrivons enfin sous la pluie à la ferme auberge après une marche forcée qui n'a plus rien d'agréable, autour de 19h30.
Il s'en est fallu de peu que nous ne pendions haut et court notre guide ce soir là ! Heureusement, la douche chaude et le repas du soir nous rendent le sourire. Ce qui ne tue pas rend plus fort.
Au total la première journée a consisté en 10 heures de rando  dont 8 heures de marche en enlevant les pauses pour un dénivelé de 1350 mètres, on ne compte pas la distance en montagne, mais nous sommes sûres d'avoir également pas mal enchainé de kilomètres.

Heureusement, la journée de dimanche a été plus soft... mais ce sera pour un autre billet ;-)

Commenter cet article

Angel 30/06/2009 08:32

et bien ,il faut de l'endurance pour une telle randonnée!en montagne,quand tu arrives sur un "bout" de la cote,tu crois chaque fois etre "arrivé"...et se déroule a nouveau un tronçon de la montée...J'en fait quelques unes à Chamonix(quand j'habitais en haute savoie)que de ons souvenirs...mais que d'efforts!

pandora 03/07/2009 07:31


Oui, ces randonnées se méritent même si les montagnes n'étaient pas alpines ;-)
Et beaucoup de bons souvenirs au final


fabienne 28/06/2009 00:04

bin dis donc! la souffrance fait partie du 'jeu' mais tu vas rentrer en pleine forme c'est sûr!allez courage 

pandora 29/06/2009 13:20


Ben en théorie pas encore, elle n'est censée arriver que dans quelques semaines, notre guide a pris de l'avance ;-)


Caro_carito 27/06/2009 23:23

ah la courageuse est de retour... Quel come back.

pandora 29/06/2009 13:19


Mouais...
Qu'est ce que l'appel du ventre ne nous ferait pas faire ;-)


Oxygene 27/06/2009 22:06

Pfff...!!! J'ai mal aux jambes à la seule lecture de cet exploit ! Moi qui n'ai pas fait le moindre sport depuis plus de 2 ans, j'admire une telle rando ! Bravo Pandora  ! Tu as peut-être des courbatures, mais tu peux être fière de toi ! Bisous !

pandora 29/06/2009 13:18


Ce n'est pas un exploit, juste une grosse rando, et à peine des courbatures ;-)


Plume 27/06/2009 08:15

Mon rêve : partir en randonnée et dormir à la belle étoile !!!

pandora 29/06/2009 13:18


Facilement réalisable je pense ;-)