Si en te baignant tu as échappé au crocodile, prends garde au léopard sur la berge

Publié le par pandora


Un texte écrit pour les impromptus sur le thème du proverbe

 


Cela fait plus d'une heure que les deux blancs tournent dans la cohue et les allées du petit marché. Ils ont passé sans regarder devant les stands où les fruits et légumes sont artistiquement montés en pyramides, les étals dont les sacs regorgent d'épices odorantes ou ceux qui vendent seaux et savons. En bons touristes, ils cherchent des souvenirs à ramener en France, et l'un d'eux a trouvé son bonheur : un djembe exactement comme son fils le lui a demandé. L'adolescent vit chez sa mère, son ex-femme, une sale mégère qui l'a mis à la porte parce qu'il n'avait pas su résister aux avances de sa secrétaire. Il a donc retenu le plus gros et le plus sonore. Il se demande d'ailleurs s'il ne va pas également acheter un balafon pour sa fille ; un grand en bois foncé qui fait également beaucoup de bruit. Ca lui apprendra à cette garce, de le quitter comme ça !
Le vendeur, un vieil africain vêtu d'une longue djellaba bleue et coiffé d'un chapeau peul, le regarde en souriant. Impossible de lui donner un âge. De toutes façons il s'en fiche, ce qu'il veut c'est le djembe ! Sauf qu'ils n'arrivent pas à se mettre d'accord sur le prix :
- C'est beaucoup trop cher !
- La figue ne tombe jamais en plein dans la bouche.
- Peut-être mais là, c'est vraiment exagéré. Fais un effort, on ne va pas y passer la nuit quand même !

- Tous les blancs ont une montre, mais ils n'ont jamais le temps.
- Tu ne vas pas me faire tous les proverbes africains non plus...
- Le coassement des grenouilles n'empêche pas l'éléphant de boire.
- Tu me traites de grenouille ! Est-ce que tu sais seulement qui je suis ?
- Plus un singe monte sur le cocotier, plus il montre son derrière
- Espèce de vieux singe à la con, tu ne sais pas à qui tu parles...
- L'ombre du pygmée est plus grande au soleil couchant
Alors que le vieil homme continue à sourire calmement en le regardant, le touriste s'énerve de plus en plus en haussant le ton. Son visage prend une teinte qui vire au rouge brique au point d'inquiéter l'ami qui l'accompagne :
- Laisse tomber Michel, on n'a qu'à aller ailleurs...
- Mais on ne va pas se retaper tout le marché. C'est ce djembe que je veux bordel !
Le vendeur ajoute, toujours avec le sourire :
- Le maïs perd toujours contre la poule.
L'homme blanc est très en colère mais il est pressé et il comprend qu'il n'aura pas le dernier mot. La somme est dérisoire par rapport aux prix pratiqués en France, mais ile aurait voulu faire plier le vieil homme. Il prend dans sa poche arrière un porte-feuille de cuir marron débordant de billets, en retire la somme demandée et la jette de mauvaise grâce à la figure du vieil africain :
- Le voilà ton fric espèce de voleur !
Le vendeur le regarde d'un air triste, sans faire mine de se baisser pour ramasser les billets tombés à terre. Il emballe le djembe d'un tissu bariolé et le tend digne,ment en disant d'une voix assurée :
- Si tu as de nombreuses richesses, donne de ton bien ; si tu possèdes peu, donne de ton cœur
Et il tourne les talons en laissant-là les deux touristes qui se regardent sans comprendre. Le vieil homme presse le pas jusqu'à une petite baraque de tôle ondulée située quelques centaines de mètres plus loin.
Il est bientôt rejoint par un enfant de dix ans qui cache dans ses mains le porte feuille en cuir marron. Le petit pickpocket le tend à son grand-père et lui dit en éclatant de rire :
-Si en te baignant tu as échappé au crocodile, prends garde au léopard sur la berge.

Commenter cet article

fabienne 13/07/2009 14:52

superbe, magnifique. Les africains savent.....

pandora 14/07/2009 21:23


Oui, ils en savent beaucoup...


Homéo 13/07/2009 03:11

Vraiment super, je viens souvent lire avant d'éteindre et je me laisse toujours prendre par tes textes... et l'Afrique te va si bien ;)

pandora 14/07/2009 21:22


Viens quand tu veux ;-)
Je suis une Africaine blanche ;-) En tout cas, j'aime beaucoup ce continent et les africains, et un en particulier ;-)


Thierry Benquey 11/07/2009 15:47

Superbe. Et oui, le léopard et puis sinon reste toujours les lions ou les hippos, super dangereux les hippos, tuent pas pour manger mais pour se défouler.AmitiéThierry

pandora 11/07/2009 17:18


Oui, il parait d'ailleurs que les hippopotames sont les animaux les plus dangereux d'Afrique, parce qu'ils attaquent sans raison...
Bon weekend


mariev 11/07/2009 15:45

gé-ni-al!!

pandora 11/07/2009 17:17


Mer-ci ;-)


Martine27 11/07/2009 10:30

Voilà une fin très morale je trouve !

pandora 11/07/2009 17:17


Oui et non, mais le personnage n'était pas suffisamment sympathique pour qu'on le plaigne...