Pashupatinath

Publié le par pandora






La vie m'a encore montré ce weekend combien elle était constituée de fils qui se tissent et s'entremèlent pour former un étrange canevas. Si je ne crois plus en grand chose, force m'est pourtant de croire au destin tant les clins d'oeil qu'il me lance sont criants...
La maman de Tisseuse est partie ce week-end au moment où je lui rédigeais un petit mot  parce que je pensais à elle. Hier, en faisant quelques recherches pour les fanes de carottes, j'ai été ramenée quatre années en arrière sur les marches de Pashupatinath, le site de crémation où à Katmandou les cendres de ceux qui sont partis rejoignent le Gange en passant par la rivière sacrée Bagmati.
J'avais visité ce lieu saint à la fin de mon trek dans la région de l'Everest, le séjour n'ayant pas été que sportif cette année-là. Là, les touristes se mêlent aux sadous et aux marchands du temple, la mort cotoie la vie, tellement présente dans les rues de Katmandou. J'avais été frappée par l'impression de paix qui se dégageait malgré le désordre apparent. L'agitation de la vie népalaise se ralentissait, dans les odeurs de fumée, les pierres noircies et les cris des singes qui peuplent les hauteurs de Pashupatinath. J'avais assisté, mal à l'aise en voyeuse, aux préparatifs d'une famille. Le corps du défunt était entouré d'un linceul orange et posé sur un des ghat, ces promontoires de pierre où se fait la crémation. Dans les eaux noires et peu accueillantes , vues depuis mon regard d'occidentale, des pétales de fleurs colorées se mettaient en mouvement pour rejoindre beaucoup plus loin les eaux sacrées du Gange.

Photo de Babasteve, clic sur l'image pour accéder à son album


Il m'est difficile,  aujourd'hui encore, de vous retranscrire l'émotion que j'ai ressentie là-bas aussi je ne ferai pas un long billet, mais je me contenterai de vous mettre deux liens pour vous permettre de mieux comprendre:
Quelques courtes explications sur le site de Pashupatinath
Un diaporama dont les images traduisent bien l'atmosphère toute particulière du lieu

J'ai un peu la tête ailleurs ces dernières jours, l'accélération du compte à rebours aidant, mais cet ailleurs rejoint aujourd'hui mon présent.

Je pense à toi et aux tiens Tisseuse.

Commenter cet article

Coq 13/08/2009 19:40

C'est fou comme de voir ces images me donne envie de voyager... Dans les voyages il me semble qu'on amène avec nous que l'essentiel, oubliant tout le superflu qui encombre parfois nos vies. Ainsi allégés, nous sommes plus ouverts et sensibles à ce qui se déroule sous nos yeux... Je te souhaite de remplir tes yeux et ton âme de toute la beauté du monde pendant ton voyage. Et j'envoie (avec un peu de retard, désolée) tout plein de pensées à Tisseuse.

pandora 13/08/2009 22:39


Je vais essayer en tout cas, mais je commence vraiment à me sentir en vacances et l'excitation monte...
Pour le reste, je reste ouverte, prête à attraper tout ce qui sera bon à prendre
Wait and see, les surprises, dans les voyages, c'est ce qu'il y a de meilleur ^^
Je pense que ça fera plaisir à Tisseuse si elle repasse par là


Oxygene 03/08/2009 23:49

Bonsoir Pandora. Il y a dans la vie des coïncidences de cette sorte que l'on analyse après coup et qui nous troublent profondément tant elles sont en accord avec le moment vécu...Transmets mes pensées sincères à Tisseuse que je ne connais pas.A toi Pandora de grosses bises amicales. 

pandora 04/08/2009 09:16


Ma vie est faite de coïncidences et de belles rencontres qui m'amènent sur des chemins souvent inattendus. Mais peut-être suis-je aussi davantage curieuse et intrépide
ces dernières années ;-)
Tisseuse te lira et sera heureuse de tes penséesBises


fabienne 03/08/2009 23:33

je trouve cette note, avec la musique, la photo....émouvante! Très émouvante et j'ai même l'impression de , l espace de cette lecture, me retrouver là -bas moi aussi.Emotion pour moi aussi et bien sûr une pensée, vraiment, pour Tisseuse 

pandora 04/08/2009 09:14


La photo que j'ai mise en ligne est celle du Gange et pas de Pashupatinath, mais le diaporama m'a vraiment retransporté là-bas.
Tisseuse te lira ici, je pense, mais j'ai vu que tu lui avais laissé un mot chez elle
Merci de ton passage Fabienne


Thaddée 03/08/2009 22:19

On sent l'émotion qui monte à l'approche du grand jour. Souvenirs, photos... Bientôt le grand rendez-vous, les retrouvailles. Images, sensations... Je me rappelle tes bagages de l'année dernière. Toute cette préparation physique et mentale. Cette inquiétude de ne pas réussir. Et ensuite, tous tes jours d'absence prouvant que tu relevais ton défi jusqu'au bout.Merci de ton passage chez moi et de ton com., ça m'a fait plaisir.Passe une bonne soirée Pandora, à bientôt.

pandora 04/08/2009 09:11


Oui, ça commence à monter, et l'inquiétude aussi.
Mais je ne rentrerai pas en avance, au pire je ferai une variante.
Cette année, il n'y a "que" 10 jours de trek sur les 3 semaines du séjour, donc c'est moins embêtant si je n'y arrive pas
A bientôt Thaddée


Godnat 03/08/2009 10:45

Bien sur je suis toute retournée. Emotion. Vécu. Toutes mes pensées vous accompagnent.

pandora 03/08/2009 11:18


J'avais aussi pensé à toi en écrivant ce billet
Je t'embrasse