Dans les starting blocks

Publié le par pandora

Il est près de 23 heures et je suis prête au départ.
Le sac est bouclé, il fait 20 kilos quand il ne devrait en peser que 17 ... mais je suis format XXL et mes vêtements sont plus grands et donc plus lourds que ceux qui ont une taille normale ;-)
Ma veste gore tex, mon sac de couchage ( -  15° C ) et les gourdes et autres chaussures mangent déjà la majorité du sac, ajoutez à cela la trousse de toilette, indispensable et la petite pharmacie de voyage et vous comprendrez pourquoi j'ai (et j'aurai tous les prochains 24 jours) beaucoup de mal à fermer mon sac. On n'a même pas parlé des quelques habits que j'emmène !

Soirée pleine de surprises avec des messages d'amitié qui m'ont émue et fait plaisir, les intéressées se reconnaîtront. Un grand merci à elles.
Pour moi, c'est le dernier passage ici, place ensuite à la vraie vie et au voyage.
Je sais que je vais souffrir, comme d'habitude, les montées vont être rudes et mon mental va être mis à l'épreuve. Mais je suis une teigneuse, reste à voir si les jambes suivront. J'espère éviter le mal des montagnes qui m'angoissait particulièrement avant mon premier trek. Avant que je ne fasse ma première poussée de sep qui a signé l'irruption de mon intruse dans ma vie et l'a fait passer au second plan alors. Javais découvert le pire, et ne pas réussir à monter ne me semblait plus être la fin du monde non plus. Je ne sais pas si le fait que le mal des montagnes m'angoisse beaucoup à nouveau est bon ou mauvais signe en ce qui concerne ma façon de vivre ma maladie. Mais ce que je sais c'est que l'acclimatation à l'altitude ne sera pas terrible. Pour le reste on verra là-bas ;-)

J'ai eu des détails sur le groupe que nous allons composer ; nous ne serons à priori que neuf personnes et je serai la benjamine avec une majorité de quincagénaires et deux sexagénaires dans le groupe. A tort ou à raison, cela me rassure parce que je me dis que nous marcherons probablement à un rythme moins intense que l'année dernière avec les warriors du groupe... mais je me trompe peut-être, je me fais parfois doubler en rando par des randonneurs aux cheveux blancs qui n'ont rien à leur envier ^^
Je me réjouis en tout cas de retrouver Isa et Yannick, les deux trekkeurs du Zanskar de 2008 et Anita la guide à laquelle je ramène quelques tablettes de chocolat suisse (ben oui, obligée, j'ai une réputation de chocolamaniaque à défendre) et un rössti sous vide, spécialité suisse sur laquelle nous avions déliré l'année dernière.



J'emmène sinon dans mes bagages  quelques bouquins de science fiction, mon carnet de voyage commencé  au précédent Zanskar et un grand cahier pour écrire.
Nous ne marcherons qu'une dizaine de jours sur les trois semaines du voyage et les occasions d'écrire devraient donc être nombreuses, on verra si l'envie et l'inspiration seront là.
Ah, et bien sûr, je prends mon appareil photo qui remarche avec 3 jeux de piles et 4 cartes mémoires. De quoi vous ramener plein d'images, j'espère.
A bientôt en septembre, et bonne fin d'été.

Publié dans Spiti 2009

Commenter cet article

Cacoune 03/09/2009 13:52

Ah bah dis donc c'est long, hein... C'est pas que tu me manques mais presque ;o)

pandora 11/09/2009 20:00


Ca me fait super plaisir ce que tu me dis là ;-)


caro_carito 18/08/2009 00:38

Quelques livres et combiend e kilos tes bagages.Je pense à toi...

pandora 11/09/2009 20:19


20 kg à l'aller... 30 au retour, mais c'est une autre histoire ;-)


Angel 16/08/2009 09:32

belles vacances à toi ,je n'étais pas très présente mais trop de choses à gérer...à bientôt

pandora 11/09/2009 20:18


Je comprends très bien qu'on ne peut pas être partout ;-)


Rester-Zen 14/08/2009 19:39

Profite bien.Mince, même plus une petite place pour moi...! @ bientôt

pandora 11/09/2009 20:17


Je vais vous faire un billet sur ma table que j'ai ramenée et tu verras que non, il n'y avait vraiment plus de place ;-)


Martine27 14/08/2009 18:12

Bon courage !

pandora 11/09/2009 20:17


Il en a aussi fallu...