Les cerfs-volants de Delhi

Publié le par pandora

 

 


Je suis arrivée à Delhi le jour de la fête nationale, puisque l’Inde est devenue indépendante le 15 Août 1947. Nous sommes donc allés nous promener du côté d’India Gate où les indiens se retrouvent en famille pour jouer au ballon et manger des beignets et de la barbe à papa.

 

C’était un festival de couleurs avec les pelouses vertes pleines d’enfants et d’adultes, les hommes vêtus souvent à l’occidentale et les femmes portant des saris colorés. Quelques  vendeurs de ballons rajoutaient encore des touches rouges, jaunes et bleues.

Malgré la mousson, la chaleur était moins moite que dans le centre ville et il soufflait une petite brise qui ramenait les odeurs de friture et de sucre ainsi que les rires des enfants et les bruits de sifflement des cerfs-volants de papier, appelés ici "patang".

 


En effet, le spectacle était aussi dans le ciel où volaient de nombreux carrés de couleurs qui me ramenèrent quelques semaines en arrière, quand je découvrais avec mon magicien le film « les cerf-volant de Kaboul » qui m’avait beaucoup émue.


 

 

 

Des enfants, mais aussi beaucoup d’adultes, les yeux rivés vers le haut dirigeaient adroitement leurs patang à l’aide de mouvements secs des bras et des mains. Quand nous sommes repartis pour rejoindre la gare, les toits plats de Delhi étaient pleins de petits et de plus grands qui eux aussi faisaient voler leur cerf-volant.

 


Le spectacle était hallucinant et le ciel rempli d’une nuée de couleurs comme autant de confettis. Je découvrai au retour que c’était une tradition de les faire voler le 15 Août parce que c’est un symbole de liberté (une petite vidéo ici)

 

Publié dans Spiti 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mamalilou 16/09/2009 19:08

rhaaaaa ça me ramène là-bas... j'y retournerais volontiersmême si un souvenir moins cool est revenu avec moi.... le palu qui se rappèle à moi régulièrement ...

pandora 16/09/2009 23:04


Merde, tu as ramené un palu d'Inde ?
Sacré souvenri en effet


Tibicine 16/09/2009 13:59

Bonjour Pandora...Nous ne nous connaissons pas, j'ai eu pour information de Thaddée sur son blog que vous aviez du vous défaire de son livre pour alléger vos bagages!!! A priori, ce dernier est entre bonnes mains, tant mieux, ça aurait été regrettable qu'il soit utilisé pour faire un feu! Je ne suis jamais allée en Inde, j'ai vu récemment un repartage sur arte qui montrait combien leur système de caste pouvait rendre les gens malheureux et surtout les 'intouchables'...Ceux-là considéré comme des sous-hommes et sales, qui n'ont droit d'ailleurs que de plonger leurs mains dans les détritus afin de les trier pour les revendre à ceux qui les emploient pour les recycler...Cela m'a touchée. Il y a 3 femmes journalistes qui sillonnent les régions pour y récolter les témoignages et raconter les faits divers dans leur journal qu'elles vendent d'ailleurs durant leur trajet! Elles ont été reçues et récompensées par le premier ministre! Quel courage! J'étais fière d'être une femme ce jour-là! Bien à vous, et bon voyage Pandora, Tibicine...

pandora 16/09/2009 23:03


Bonjour Tibicine et bienvenue ici.
Oui, les castes théoriquement interdites existent toujours, et la vie est terrible pour les intouchables. Ce sont notamment ceux qui travaillent sur les routes à fondre du goudron et à casser des
cailloux.
Le voyage est terminé, hélas, mais il y en aura d'autres ;-)


Godnat 16/09/2009 12:18

C'est vrai que ça devait être fabuleux et magnifique à voir. Quelle chance d'être arrivés ce jour là, une expérience de plus pour toi, et pour nous ;-)

pandora 16/09/2009 23:01


Oui, les musées étaient fermés, mais comme je ne comptais pas en visiter ;-)
Ca m'a permis d'assister à un fort joli spectacle


Plume Vive 16/09/2009 10:47

encore une fois, un billet plein d'émotion, de culture partagée et de sourires... dis moi, envisages tu de voyager avec ton magicien un de ces quatre ?

pandora 16/09/2009 11:42


Oui, oui, c'est au programme pour la fin d'année, un petit séjour africain ;-)
Il persiste par contre à refuser de marcher, ce qui me rend triste, je ne partirai pas en trek avec lui...


Thierry Benquey 16/09/2009 10:44

Oui cela doit etre un spectacle fantastique. Je pleure en pensant que ceux de Kaboul devront encore attendre longtemps avant de retrouver la beauté et la joie qui émane du film. Vive les voyages et les voyageurs. AmitiéThierry

pandora 16/09/2009 11:41


Moi aussi je pense avec tristesse à ceux de Kaboul...
les cerfs volants n'étant d'ailleurs pas le pire des changements lié au régime en place...