Une fête d'anniversaire impromptue...

Publié le par pandora



Fallait bien que ça arrive !
Et qu’on ne me dise pas que je ne vous avais pas prévenus, je vous ai écrit au moins trois fois pour vous demander de laisser ma femme tranquille. Je vous avais dit de ne pas l’encourager dans ses délires mais au lieu de ça, vous lui avez proposé une place parmi vous. Ça, elle en était très fière :
- Pandorus, je vais être administratrice des Impromptus Littéraires...
(je manque de m’étouffer avec les pâtes carbonisées qui constituent notre repas du soir)
- Et ça va consister en quoi ?
- Heu. En fait je ne sais pas vraiment ! (C’est tout elle ça… ) Je crois que ça veut dire que je vais aider à mettre les textes des auteurs en ligne…
- Un sacré boulot donc, c’est bien payé au moins ?
- Non, c’est bénévole. Juste pour le plaisir…
- Le plaisir ! (je manque une nouvelle fois de m’étouffer avec la tentative de baba au rhum dans lequel mon épouse a oublié le sucre et le rhum)
- Oui, celui de lire les textes des auteurs et de m’impliquer dans la vie du site…
Ma femme ne s’est jamais impliquée dans quoi que ce soit ! Surtout pas notre vie de famille d’ailleurs. Nous avons les voisins sur le dos en raison de l’état de décrépitude du jardin, la spa à cause de la dépression chronique profonde de notre chien qui essaie de se jeter sous chaque voiture qui passe dans la rue, la DRIRE en raison de la pollution environnementale générée à chacune de ses tentatives de faire à manger et la Ddass à cause de notre fils Moridkus qui parle à une petite créature qu’il a surnommée MiniPandora et se prend pour Harry Potter…. Je crois que nous avons aussi une fille à problème, mais je n’en suis plus sûr, c’est un tel désordre dans la maison que je ne la retrouve pas.

Pour tout dire, notre habitation est devenue un camp retranché depuis que les voisins nous jettent des pierres en passant dans la rue. Ma femme a donc fait mettre une barricade de sacs de sable et parle d’installer une mitraillette (« J’arriverai bien à l’utiliser dans une consigne d’écriture »). J’ai réussi à résister pour le moment. Nous ne pouvons plus nous promener dans le quartier, c’est devenu beaucoup trop dangereux. Ma femme s’en fiche, elle est collée à sa chaise de bureau pour guetter les textes des auteurs. Ses yeux sont devenus carrés à force de fixer l'écran . Mais moi j’ai une vraie vie Messieurs Dames les administrateurs ! Une vie que vous me gâchez sans que je ne fasse pourtant partie de votre équipe de bras cassés.
Comme d’habitude, malgré mon refus catégorique, ma femme n’a rien écouté et s’est lancée à corps perdu dans cette aventure. Au point de vouloir en fêter le premier anniversaire cette semaine en invitant tous les administrateurs chez NOUS.
Alors comme elle ne fait jamais rien à moitié, elle a vu les choses en grand : une fête dans le jardin (enfin ce qui s’appelait jardin quand nous avons acheté la maison). Et elle a parlé de faire le gâteau d’anniversaire. Avec notre four. A gaz ! Sainte Marie Mère de Dieu, priez pour nous !
Le pire, c’est qu’elle a entrainé nos enfants dans son délire. Ils sont allés un soir démonter l’orgue de la cathédrale pour l’installer comme ils le pouvaient dans le jardin (le QI de ma femme ne lui a jamais permis de finir un puzzle, alors vous pouvez vous imaginer à quoi ressemble l’objet remonté) tout ça pour qu’Ondine ait un piano sympathique sur lequel jouer. Elle a aussi acheté (après avoir longuement évoqué l’hypothèse de les voler, mais heureusement elle a changé d’avis « je ne peux pas faire un hold-up avec un collant filé, même sur la tête ») un caddie plein de M&M's parce que Cacoune ne mange que de ça, matin, midi et soir. Puis elle a installé une niche géante pour Sebarjo qui ne dort jamais sans son chien. Elle a arrêté de faire tout ménage (ce qu’elle ne faisait déjà pas très souvent) pour que les araignées aient le temps de préparer une toile suffisamment confortable pour Tisseuse. Et elle a appris à parler en alexandrins parce que Toncrate ne s’exprime qu’en sonnets. Mais là où ça c’est gâté, c’est quand elle a voulu préparer l’arrivée de l’Arpenteur. Ma femme n’a rien trouvé de mieux à faire que de vouloir dégager notre jardin (vous savez, celui qui est en friches) pour qu’il puisse atterrir avec la soucoupe avec laquelle il arpente les étoiles.
Comme elle était pressée par le temps, elle s’est dit que ce serait plus rapide de brûler les mauvaises herbes que de les couper. Sauf qu’il n’avait pas plu depuis un mois dans notre région. Les mauvaises herbes se sont embrasées très vite. Puis le feu s’est attaqué aux maisons les plus proches, la notre mais aussi celles des voisins. L’orgue par contre a longtemps résisté. L’incendie était bien avancé quand les pompiers sont arrivés, mais ils ont réussi à le circonscrire au bout de quelques heures. Ils sont alors venus trouver ma femme pour lui demander ce qu'il s’était passé et ils ont vu les morceaux calcinés de l’orgue volé.
Et les sacs de sable.
Et la niche géante avec les restes d’un lit à l’intérieur.
Ma femme s’est bien excusée en racontant qu’elle organisait une fête d’anniversaire et qu’elle voulait dégager le jardin pour que la soucoupe volante de l’Arpenteur puisse atterrir sans danger. Elle ne pensait pas que le feu prendrait si vite, et elle soupçonnait miniPandora d’avoir fait une mauvaise blague. Les pompiers se sont regardés d’un drôle d’air. L’un d’eux s’est éloigné et a passé un coup de téléphone. Puis des hommes en blanc sont venus et ils ont emporté ma femme. De force, elle refusait de les suivre, elle n’avait pas encore fait son gâteau. Les infirmiers n’ont rien voulu entendre.
Ne comptez-plus sur elle pendant les prochains jours mois années siècles, elle ne pourra plus participer à la vie du site, les médecins refusent de la laisser sortir de l’hôpital ; ils disent qu’elle est beaucoup trop dangereuse. De toute façon, les voisins ont promis de lui faire sa fête d’anniversaire s’ils mettent la main sur elle, alors là-bas au moins, elle est protégée.
Fallait bien que ça arrive !
Tout ça c’est de votre faute Impromptus de malheur !

Ce texte s'inscrit dans la série parodique "Pandora, sa pseudo famille et les impromptus"
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mariev 22/09/2009 20:12


Magnifique!!
Je ne connais pas l'équipe, mais elle nous est d'emblée très sympathique.
Merci pour les bonnes gondolades tout au long de la lecture!   ;)


pandora 22/09/2009 20:59


Elle l'est, elle l'est ;-)


Martine27 22/09/2009 18:52


Ah bonheur Pandorus est sorti de sa réserve ! Je l'adore ton mec !!!!!!!


pandora 22/09/2009 20:58


C'est ça la solidarité féminine !!! ;-)


Ondine 22/09/2009 14:38


Ha! ha!
J'en ris encore toute seule! J'adooooooore!
Et merci pour ce nouvel instrument impromptu , il me semble des plus sympas!
Déjà que, dans un texte précédent, j'atterrissais en bottes de sept lieues dans ton jardin, décidément!


pandora 22/09/2009 20:58


... le pire est que je n'ai pas de jardin, tu crois qu'il faut que je déménage ? ;-)


fée des agrume 22/09/2009 13:07


Olala, j'ai beaucoup à lire! les journées sur la toile risquent de devenir groosses à mon retour!
A bientôt


pandora 22/09/2009 20:57


Oui, tu vas avoir de la lecture si tu en as envie ;-)
A bientôt et bon emménagement


scoobydu41 22/09/2009 10:08

désolée pour mon silence mais avec et depuis les vacances j'ai peu de temps pour l'ordi, dur! dur! la rentrée

pandora 22/09/2009 20:56


Bon courage alors ;-)