Afrique 2010 : Femmes

Publié le par pandora

 

"Une femme c'est un problème, deux femmes c'est des problèmes, trois femmes c'est encore plus de problèmes... Cinq femmes c'est la merde !"

Moussa, guide conducteur de calèche, à propos de la polygamie généralisée chez les pêcheurs de Saint Louis, le quartier des pêcheurs étant ainsi foisonnant d'enfants.

 

(ça tombe bien, je ne suis pas partageuse ^^)

Commenter cet article

dédé 07/01/2011 16:58



Bonsoir Pandora,

       Je suppose qu'il se forme des clans féminins, à partir d'un certain nombre de femmes.
       Je suppose que les accrochages de chignons, sont obligatoires...! 
       Le coq dans son poulailler, ne doit pas trop se mêler des histoires entre poules.
       Bonne soirée.
       Bises.
       dédé. 



pandora 08/01/2011 07:28



Bonsoir Dédé,


Je pense que comme partout, il y a des accrochages, mais apparemment la cohabitation peut ne pas se passer si mal, et parfois d'ailleurs si le mari est assez aisé (et avoir plusieurs femmes coûte
cher... comme ici !) elles ne vivent pas sous le même toit


Bises et bon weekend



Oxygene 03/01/2011 15:22



Tu as raison de ne pas être partageuse Pandora. Je t'approuve totalement... 



pandora 04/01/2011 19:26



Cela dit, ça peut avoir aussi des avantages ^^



Martine27 02/01/2011 17:49



L'équivalent pour l'européen c'est "une femme et deux filles font trois diables pour le père "



pandora 03/01/2011 08:08



Oui, mais pour les Africains polygames, outre les femmes, il y aura aussi les filles en plus ^^