Appareil photo

Publié le par pandora

Le texte écrit cette semaine pour les impromptus littéraires sur une idée de Plume Vive qui proposait de se mettre dans la peau d'un appareil photo

Cette fois elle est partie. Sans moi !
Elle m’avait préparé à côté de son sac. Mais au dernier moment elle a changé d’avis, sous le prétexte fallacieux d’un manque de place pour deux appareils.
Pourtant on en a vécu des aventures ensemble depuis Madagascar, notre premier grand voyage. Ca n’a plus arrêté ensuite : Maroc, Burkina Faso, Tanzanie, Népal et j’en oublie. Elle a la bougeotte la petite, mais j’aimais bien. Elle comptait sur moi et je ne l’ai jamais déçue. Je ne l’ai pas lâchée au sommet du Kilimandjaro parce qu’il faisait trop froid. Je ne l’ai pas laissée en rade au fin fond de l’Afrique parce que j’avais mangé toutes les piles. Pas comme certains !
J’aimais sentir le contact de sa poitrine quand elle me portait, de ses mains quand elle me changeait la pellicule ou me serrait pour prendre les photos. Elle ne me trouvait pas trop encombrant à cette époque.
J’étais devenu un véritable membre de la famille à participer à toutes les fêtes de Noël, les anniversaires, les baptêmes et les mariages. Je connaissais tout le monde… même ceux avec lesquels elle s’est fâchée depuis. Je l’accompagnais à chaque grande occasion.
Toutes ses photos souvenirs dans les cadres de la bibliothèque, celles qu’elle regarde les soirs de déprime ou montre à ses amis, c’est grâce à moi. Mais non, ça ne lui suffisait plus.


Madame ne voulait plus s’embêter à emmener les pellicules à développer chez le photographe.
Madame voulait un meilleur objectif.
Madame voulait pouvoir mitrailler sans compter ni avoir besoin de s’appliquer et pouvoir sélectionner les photos ensuite.


Elle est bien comme toutes les autres ! Fidèle jusqu’à ce qu’un connard d'appareil photo numérique se présente avec son gros zoom.
Et qu’on ne me raconte plus que ce n’est pas la longueur qui compte !

Commenter cet article

Martine27 17/10/2009 17:25


Pauvre appareil abandonné, c'est vrai que nous sommes sans coeur vis-à-vis de nos vieux compagnons !


pandora 17/10/2009 17:45



Mais pas sans scrupule ;)



Carambaole 16/10/2009 10:33


Bravo pour ce texte plein d'humour et pourtant empreint de nostalgie.
Le numérique ,il est vrai que c'est magique,mais aussi si fragile.
Nos anciens appareils,à part mettre mal la péliculle répondait présent à chaque occassion
amitiés


pandora 16/10/2009 17:23


C'est vrai qu'un APN est plus fragile, mais c'est tellement bojn de mitrailler sans compter ;)


mamalilou 16/10/2009 00:32


méga sourire,
toutes les mêmes...
bon en même temps, si la longueur ne fait pas tout
- aparté: éventuellement la largeur, mais bon...
n'empêche qu'on ne remplace pas tout par des claviers... même si les touches, ça fait de jolies notes...
de jolies teintes à l'émotion...
tu vois la photo?




pandora 16/10/2009 17:21


Je crois


Teb 15/10/2009 17:26


Hé... excellent, et de circonstance... je cherche justement à acheter un appareil plus performant...
J'y pensais tout à l'heure, "que va devenir mon APN ???
Bisous


pandora 16/10/2009 17:20


Tu as déjà lâché ton argentique donc ;-)
Bisous


Millie 15/10/2009 10:47


Très réaliste ton texte, ressemble beaucoup à ce que mon argentique m'a dit il y a quelque temps...


pandora 15/10/2009 12:51


Je vois que nous sommes beaucoup de femmes infidèles ;)