Fête de village

Publié le par pandora

201Femmes préparant le bissap

(en rouge dans les bassines et qu'on fera infuser)


Les chants et les bruits de tamtam ont commencé dès la nuit tombée alors que nous mangions le fonio, cette graine fine et délicieuse qui ressemble à de la semoule. On nous a réservé une case à l’écart du village, près du cercle de pierres qui fait office d’église. Les bruits nous guideront dans la nuit noire vers la concession où les habitants dansent. La lueur de notre lampe de poche éclaire alors des femmes et des fillettes qui font cercle autour d’un joueur de percussion. Son djembé entre les jambes, retenu par une fine cordelette qui court autour de sa taille, il donne le rythme tel un chef d’orchestre.

Les hommes se tiennent à côté et boivent le vin de palme et la bière de maïs. Tout les villageois sont là. Ils ont passé la journée aux champs pour la corvée de récolte, mais ce soir c’est la fête. On chantera et on dansera jusqu’à tard dans la nuit. On boira aussi.

 

205


Les voix aigues des fillettes se mêlent à celles plus graves des femmes. Vêtues d’un tee-shirt et d’un pareo noué autour des hanches, elles chantent et tapent des mains. L’une après l’autre, chaque femme sortira du cercle pour s’approcher du joueur de djembe. Face à lui, au tempo de son tambour, elle enchaine alors un mélange de sauts très rapides et de pas de danse qui soulèvent une fine poussière dans la pénombre de la nuit. Les bras levés, elle tourne et virevolte. Une petite fille la rejoint et se mêle au duo. Puis toutes les deux reviennent dans le cercle aussi rapidement qu’elles l’avaient quitté et sont remplacées par de nouvelles danseuses. Toutes participent, les rondes comme les fines, les jeunes et les moins jeunes et même une mère son bébé accroché dans le dos. Bien calé, il ne se réveillera pas. Parfois, une danseuse n’est pas dans le rythme et après quelques pas, elle revient joyeusement dans le cercle sous les rires pour recommencer ensuite.

Sur les branches qui nous servent de banc,je chaloupe des hanches au son du djembe. Assise. Mon magicien assis à mes côtés tangue au rythme de mon bassin.

Je n’oserai pas danser davantage en me joignant au cercle des femmes. Je n’ai pas bu. Je n’ai surtout pas leur grâce

Nous irons nous coucher avant que les hommes ne dansent à leur tour. Leur démarche titubante et leur haleine trop chargée sera pour nous le signal du départ.

Dans les villages bedik comme ailleurs, l’alcool peut gâcher la fête.

Publié dans Sénégal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

d.d.laplume 27/12/2009 18:35


Bonsoir Pandora,

       Ton récit m'enchante comme le son du djembé, dans la savanne obscure.
        Je m'imagine la danse de ces belles africaines qui balancent, dans un rythme qu'elles portent génétiquement.
        Les enfants suivent leurs parents, dès leurs premiers pas.
        Les vêtements sont de véritables flammes qui ondulent dans la nuit.
        Les rires sont beaux car ils naissent, d'une authenticité non calculée. 
        Bises.
        dédé.
         
        


pandora 29/12/2009 18:34


Bonsoire Dédé,
Oui, c'était très beau, mais attention tous les africains ne sont pas de bons danseurs, mon magicien en sait quelque chose ^^
Bises


millie 21/12/2009 17:57


Merci pour ce récit, une escale de plus à mon voyage immaginaire.


pandora 21/12/2009 19:45


Tu en auras une autre bientôt alors


Filo Filo 21/12/2009 12:21


Grâce à ton récit, tu m'as fait revivre mon enfance ...
Danser, vivre au son des djembés (tam-tams) comme
une respiration.  Merci et excellente semaine     


pandora 21/12/2009 19:39


Tu aurais donc dansé si je comprends bien ;)
Bises Filo


Homéo 20/12/2009 23:07


ohh pas oser danser !!! que c'est dommage .... ça avait l'air bien ;)
J'aime bien ta phrase de fin effectivement l'alcool est un mal universel.


pandora 21/12/2009 19:38


Oui, ça l'était, mais je ressemble trop aux éléphants en tutu de fantasia quand je danse, je ne voulais pas me rendre ridicule... Ces femmes dansaient tellement
bien


fée des agrumes 20/12/2009 19:28


Je t'y vois tellement bien


pandora 21/12/2009 19:35


Je m'y sentais bien ;)