Un été paisible

Publié le par pandora

Kaléidoplumes me donne l'occasion de faire durer encore un peu l'été (et peut-être de m'aider à comprendre pourquoi je n'arrive pas à écrire depuis le retour, il faut que je finisse de boucler les corrections de morceaux de sep...)

 

Depuis plusieurs années, je faisais chaque été un grand trek : quelques semaines pour m’évader, découvrir d’autres horizons et échapper à mon intruse et à mon lourd traitement hebdomadaire.  

Paradoxalement pourtant, ma sep était au premier plan puisque chaque pas, chaque montée, symbolisait un affrontement : chaque col franchi était une victoire. Comme pour tester davantage encore ma résistance, ma préparation devenait chaque été plus légère au point de majorer la difficulté de l’altitude et des longues journées de marche par une forme insuffisante au moment du départ. Je me mettais ainsi de plus en plus en danger pour défier mon intruse ; l’angoisse de l’échec me dévorait. C’est au prix fort que je payais la paix retrouvée dans les monastères bouddhistes et les montagnes himalayennes. Alors que je croyais m’enfuir pour oublier ma maladie, tout me ramenait à elle : je lui consacrais mes vacances. Cette lutte m’épuisait : à chaque retour, tout recommençait.

Cette année, je ne voulais plus me perdre à ce jeu stupide et dangereux. Qu’arriverait-il si j’échouais ?

Je ne voulais plus relever de défi sportif pour essayer de me prouver que j’étais la plus forte, mais je voulais faire la paix. J’ai donc décidé de faire un voyage moins lointain mais plus intérieur.

J’ai commencé mon été en peaufinant les corrections du manuscrit qui raconte mon parcours avec la sep. Le temps de l’été, ma maladie est devenue un simple objet littéraire, le personnage d’une histoire dans laquelle ma relectrice traquait impitoyablement les derniers points à améliorer. Et cet été, enfin, elle m’a dit qu’après ces dernières corrections, elle pensait que mon manuscrit serait présentable à un éditeur.

Puis j’ai voyagé sur les routes de France à la rencontre de blogueurs devenus des amis, des gens découverts grâce à mon blog, des gens que j’ai donc rencontrés grâce à ma sep. Malades ou non, écrivant ou non, mais tous des personnes que j’avais envie de rencontrer et pour certains de retrouver.

Enfin, j’ai fini chez une amie chère, ma plus forte rencontre virtuelle, celle qui la première a lu mes poèmes et qui m’a incitée à ouvrir mon blog. Celle qui m’a donné le courage d’écrire.

La boucle s’est bouclée. J’ai tourné une page.

Cet été, je n’ai plus cherché à fuir vainement mon intruse, alors que tout me ramenait à elle.

Cet été, je crois que j’ai fait la paix avec ma sep.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Oxygene 10/09/2010 21:58



Si tu as fait la paix avec ta Sep, c'est que tu as fait la paix avec toi-même, ou tout au moins que tu es en train de faire la paix avec toi-même.


Je suis contente de savoir que tu réagis comme ça et ravie de savoir que ton travail arrive vers une édition proche (tiens-moi au courant à ce propos, ça m'intéresse)


Tes rencontres semblent te toucher et te faire beaucoup de bien aussi. C'est formidable de savoir reconnaître les points positifs de la vie. 


J'espère qu'un jour tu publieras aussi tes nouvelles. Elles sont toujours si inattendues...


Et puis il restera d'autres randos que tu feras encore...


Je crois qu les projets agréables ne vont pas manquer pour toi Pandora.


Bisous !



pandora 11/09/2010 16:49



J'essaie en tout cas et maintenant je sais où te trouver si je refais un tour de France ^^


Pour l'édition, s'il peut être présenté bientôt à un éditeur, ce n'est pas pour ça que morceaux de sep en intéressera un, mais si oui, je te le dirai ^^


Pour la prochaine rando, un trek à la Réunion, ça me dirait bien ^^ (même si les 2 ti punchs de mardi soir m'ont donné mal à la tête... j'suis pas rancunière ^^)


Pour les nouvelles, c'est un peu plus dur, mais j'ai bon espoir pour l'une d'elle...


Grosses bises et bon WE



Macada 10/09/2010 18:58



Je suis toute émue.


Komm dit kréol :


Doux, Pandora


 



pandora 11/09/2010 16:45



Casse pas la tête, la plie y farine, soleil va revenir.



Rester-Zen 10/09/2010 10:01



Quelle belle histoire. C'est beau!



pandora 10/09/2010 13:19



^^


(ça ne m'empêchera pas de repartir en trek un de ces quatre, mais mon magicien n'aime pas marcher, il préfère se déplacer sur son balai volant ^^ )



Homéo 10/09/2010 09:35



"la boucle s'est bouclée, j'ai tourné une page"  c'est exactement ce que je ressens, je te souhaite d'avoir encore envie d'écrire pour toi, pour nous et j'espère une rencontre ....


La paix avec ton intruse c'est une excellente nouvelle en tous les cas ;)



pandora 10/09/2010 13:17



On finira par réussir à se rencontrer, en tout cas ce sera maintenant plus facile, même si je pense faire une virée aux US l'année prochaine ^^



Thierry Benquey 10/09/2010 09:01



Les romains qui en connaissaient un rayon en art martial, disaient : Si tu veux la paix, prépare la guerre !


L'histoire nous apprend qu'ils se sont bien viandés avec ce point de vue un peu particulier. Aussi :


Paix. Peace. Frieden. Salam. Shalom et dans toutes les langues possibles.


Amitié


Thierry



pandora 10/09/2010 13:11



En tout cas, dans mon cas la paix est plus reposante, mais je sais aussi me battre si on me cherche des plaques ^^


Bises